19/07/10

17:33 Monsieur le ministre, vous avez perdu votre agenda...
Il y a des semaines comme ça où ça monte crescendo pour s'achever en apothéose. Des semaines dont on sait qu'elles ne seront pas rangées avec les innombrables banales et quotidiennes qui encombrent nos souvenirs. Mais examinons ceci chronologiquement, avec la précision suivante : seules les soirées et week-ends sont beaux. Surtout qu'en ce moment, que je vienne ou pas travailler, personne ne le remarque...

Attention, le texte est long.

Edit : j'étais tellement crevé que j'avais oublié de parler du week-end précédent...

Samedi 10, retrouvailles entre anciens de DESS, dont Momo (trop rare pour ne pas être souligné mis en gras). Ca a commencé par Museo Games, suivi d'un excellent restaurant japonais (Kito Kito) où l'on a pu voir Siro et enfin bières près de la tour Eiffel.

Dimanche 11, on continue avec les anciens camarades avec marche ouvrant l'appétit et (accrochez-vous) moules au roquefort en compagnie de Popisdead, son frère et sa fille. Puis retour au bercail.

Lundi 12, ça rime avec lose. Et effectivement, ça partait bien mal. Tout d'abord, le cinéma programmé qui est annulé à cause de billets périmés. Ensuite, les 3 tentatives de restaurants, à chaque fois fermés. Mais pour sauver la soirée, il y a eu... Oji, formidable restaurant de nouilles (et riz) asiatique sur Bordeaux découvert il y a quelques années par ce qui sera la grande absente de ce week-end (ouh le teasing de folie) et redécouvert pour l'occasion. C'est assez bon marché, très bon et convivial... et fermé le 23 juillet. En effet, le prochain lieu à retenir c'est au 11 rue des piliers de Tutelle, en octobre, avec un nouveau nom : le Wa (si ma mémoire est bonne).

Mardi 13, le retour de la revanche du ciné : Shrek 4 VO et 3D. Les amateurs ne seront pas déçus, les autres reprocheront une exploitation du filon. Ceci dit, pour ma part, j'ai trouvé que c'était un très bon divertissement. Et la subtilité scénaristique permettant de revivre un Shrek 1 alternatif est une trouvaille bien exploitée. Comme il est à l'affiche, je n'en dirai pas plus.

Mercredi 14, plutôt que d'aller assister à des feux d'artifices, allons fêter dignement l'anniversaire d'une Morue. Cette soirée fut une révélation : il existe plus geek que moi. A tel point qu'il m'était devenu difficile de communiquer avec. Incroyable. Sinon, de l'alcool de la nourriture et des palabres plus tard, le moment de regarder sa montre son téléphone portable et il est déjà passé l'heure décente du retour chez soi. Fichtre, que le temps peut passer vite.

Jeudi 15, passage éclair sur Bordeaux de l'une des trois raisons de ma venue ici. Oui, oui, Flaky a quitté le temps de (trop) courtes vacances sa californie d'adoption (temporaire) pour retrouver ses racines. Ce qui tombe bien, puisque mon week-end fut placé sous le signe du roots (roh ce teasing permanent). Pour ne pas perdre les (bonnes ?) habitudes, c'est dans un bar qu'on s'est retrouvé, bien entourés. Ces moments sont trop rares pour ne pas être appréciés à leur juste valeur. Ce fut donc le cas.

Vendredi 16, il faut que je vous avoue un truc. J'ai non pas fait un, mais deux DESS. Alors certes, je n'ai aucun diplôme attestant de ma réussite au second, mais j'ai le groupe d'amis qui va bien. Et ça vaut tous les diplômes. Et tout ceci a été rendu possible grâce à Leily qui malheureusement fut retenue ailleurs par d'autres obligations. Heureusement que la technologie permet de partager les moments importants.
Car ce week-end était prévu le mariage roots d'AnnEtRaf.
Donc vendredi, en compagnie de Nico et Victo direction la Bretagne sud, plus précisément Vannes où nous attendait le B&B (qui n'est pas un Bed & Breakfast, c'est trompeur). Comme l'arrivée ne fut pas trop tardive, passage par Arzon (et son port célèbre des amateurs de céréales : le port Crouesty), petite promenade en bord d'océan. Océan qui est venu à moi un peu trop précipitamment pour mon timing vestimentaire, mais bon, les chaussures mouillées, c'est marrant en été. Passage ensuite à la gastronomie locale : galette à l'andouille de Guéméné puis au caramel beurre salé. Enfin, repos mérité.

Samedi 17, c'est assez frais que nous avons commencé la journée. Petit pèlerinage du lieu où l'histoire d'AnnEtRaf a commencé : le Décathlon (oui, oublier une serviette quand on est pas loin de l'océan, c'est très con...). Petit tour au McDo et arrivée sur le parking dédié aux invités (un champ). Le lieu parfait pour se changer et enfiler le costume acheté spécialement à Gilroy. Oui, quand on nous dit "ça sera un peu roots", on va jusqu'au bout dans l'idée. On est comme ça.
Arrivés à la mairie, en attendant les futurs mariés, retrouvailles en famille avec Michel23. S'en suit mairie, retour à la ferme (lieu des festivités), arrivée des mariés en calèche tirée par un poney, pose de tentes, discours et animations des témoins, photos, apéro (très bon), connaissances des autres invités... et coup de soleil sur le nez.
Puis le repas (excellent), diverses animations très réussies (mention spéciale au diaporama photo pour une fois pas trop long, au devenu célèbre Père Abraham, au tiercé "et c'est reparti", au supporter inconditionnel de Mendon chantant Le troubadour...), la première danse effectuée par les mariés hommage à la Cité de la peur, le groupe breton mais pas que et quelques danses plus tard, 5h du matin sonne, ainsi que la fin de la journée (même si un coq au loin clamait le contraire).

Dimanche 18, y a comme un hic. L'emplacement de tente si soigneusement étudié pour être exposé plein ouest est en fait plein est. Ma faute, j'aurai dû me fier à la mousse des arbres plutôt qu'à la technologie. Bilan, réveil à 8h30, chaleur insoutenable sous la tente et comatage jusqu'à 10h30 où la soif est trop présente. Petit déjeuner avec un pot de Speculoos à tartiner alimentant les nombreuses blagues fusant dans les esprits plus ou moins éveillés des convives. Puis repas.
Ensuite début du traditionnel lendemain de mariage, avec sa cohorte de départs étalés dans le temps, en rapport avec l'éloignement géographique. Du coup, afin de plonger ailleurs que dans la morosité ambiante, départ pour les plages de Saint Philibert, autre lieu de pèlerinage (cette fois-ci familial). L'océan n'est pas aussi froid que ce que l'on pouvait craindre et c'est un plaisir que d'y rester, surtout sous le soleil encore ardent.
Mais on ne coupe pas aux "au revoir" comme ça et cette fois, c'est Michel23 qui nous abandonne. Retour à la ferme, repas, vision du best-of filmé de la veille et discussions sont les faits marquant de cette fin de journée. Avec évidemment la non utilisation de la tente (pourtant changée stratégiquement de place).

Lundi 19, l'heure du retour a sonné. Réveil bien trop tôt (3ème jour de suite plus tôt que mes jours de "travail"), petit déjeuner avec la famille de la mariée, remerciements et direction Bordeaux, avec un petit pincement au coeur.

Est-ce que la fugacité rend les bons moments meilleurs ?
Difficile à dire, mais les prochaines semaines devront être sacrément bien remplies pour arriver à la cheville de celle-ci.

3 réactions

04/07/10

12:06 Souviens-toi de juin dernier
Depuis le début de la Coupe du Monde de football, j'ai l'impression d'être entré dans un tunnel accélérateur du temps. Nous voici en juillet et le mois de juin est passé à une vitesse fulgurante.
Ne pensez pas, chers lecteurs, que mon activité n'a consisté qu'à regarder des matches de foot. Oulà non.

Il y a d'abord eu une visite de 3 jours à Lyon. Ah, Lyon, ville différente de mes fantasmes adolescents au pollen allergisant... Parce que, oui, ma vision lyonnaise s'arrêtait aux 6 compagnons, tirés de la bibliothèque verte, grands moments de lectures pré-adolescentes. Je m'attendais donc à une ville entièrement construite sur des collines, pavée et aux vieux bâtiments dans tous les sens... En gros, une sorte de Croix-Rousse dans le Vieux Lyon. Alors, forcément, j'ai été un peu surpris de découvrir des zones sans dénivelé. Il faut être honnête, la première vision de Lyon m'a fait dire "bof", entre les platanes allergisant, les éléphants sans défenses tristes à mourir, le canard bourré, le quartier finalement quelconque, c'était pas trop ça. Et puis il y eu Junko, Fourvière, la Croix-Rousse, le Vieux Lyon et finalement, cette ville aux multiples visages n'est pas si "bof" que ça.
Donc je reviendrai à Lyon. En avion, car c'est bien plus pratique depuis Bordeaux. En espérant par contre ne pas avoir de nouvelle grève surprise des contrôleurs aériens, parce que l'attente de 2h dans l'avion, c'est pas glop...

Ensuite, Coupe du Monde et boulot pourri oblige, il y a eu la vision d'un match sur mon téléphone portable. Le lendemain, le SMS de la peur "Dépassement plafond hors forfait contactez service client". Ah. Petit tour rapide sur internet : plus de 500€ d'hors forfait. Appel du service client noyé (par les intempéries), téléphone utilisable à nouveau mais pas d'explications sur le problème. Le lendemain, appel à nouveau au service client pour comprendre : sans option TV, la TV est facturée 0.5€/20min, sauf si c'est un vieux forfait auquel cas la consommation est facturée à l'octet, sachant que certaines chaines émettent en HD et pas d'autres... Bref, avec mon Ola étudiant, j'étais en plein dans la dernière case. Donc passage par le service réclamation, devant me rappeler le lendemain.
Le lendemain, 3 messages sur répondeurs "nous avons tenté de vous joindre" sans sonnerie préalable plus tard, nouvel appel au service client pour obtenir le service réclamation, afin d'arranger les choses. Ce qui fut fait, la réception d'un SMS me le confirmant. Sauf que... 4 jour plus tard, un vendredi, nouvel SMS de la peur. Appel au service client (faire le 3 puis le 9), demande d'explications et... "nous ne pourrons pas réactiver votre téléphone tant que vous n'aurez pas eu une personne du service réclamation pour clarifier la situation, ils ne répondent pas, je vous ai pris un rendez-vous pour lundi matin, mais vous pouvez tenter de rappeler". Ne souhaitant pas passer le week-end sans téléphone, je rappelle et corrige enfin la situation.

Fort heureusement, parce que ce week-end en question, c'était le week-end de la fête du vin à Bordeaux. Alors, comme d'habitude, les vins proposés sont loin de ce qu'on peut boire chez Max Bordeaux mais l'esprit c'est plutôt de boire entre amis. A titre personnel, j'ai converti ça en "regarder un match de foot, chercher quelqu'un dans la foule et admirer les feux d'artifices". Et c'était chouette.

Ah, et sinon, pour clore ce long post, sachez que je suis prolongé sur mon boulot pourri. Youpi.

7 réactions

For your ears only

Never heard before :
radio.new.talents

Camshot

North American shot

View my North American Diary

Japan shot

View my Japan Diary

Infos

Nick : Doc.Fusion
Born : 16/04/1979
Sex : Male
City : Reims
 Montbéliard
  Bordeaux

Contacts

ICQ : 39296817
MSN : stq19rbl@hotmail.com
Y! : docfusion_stq19rbl
Twitter : DocFusion

Previously on Twitter

Last comment

Aurelie a dit à propos de S'il y a bien un truc auquel je ne m'attendais pas en ayant un enfant  :
Ahah !
20/08/2017 @ 00:53

Links

Airway
Agapi
Algesiras
An.archi
Banancosmic
Binnie
Bleu
Brice
Cafeine
Camellina
Cococerise
GrandK
Illona
Il est pas bon mon jambon
Izo
Kitof
LittleSa
Mathilde
Michel23
Morgan
NdJ
Perdita Durango
Pop is dead
Siro
Xas
...more...

Old Games

BLIND TEST #4
Solutions ici. Bravo à Grosquick.

BLIND TEST #3
Jeu Ete 2004 #5
Jeu Ete 2004 #4
Jeu Ete 2004 #3
Jeu Ete 2004 #2
Jeu Ete 2004 #1
Solutions des Jeux Ete et du Blind Test 3 ici.

BLIND TEST #2
Fanart gagné par spindizzy.

BLIND TEST #1
Solutions ici.

R.I.P.

404 BNF
Agapi (old one)
Aquoibon
Bidibi Jones
Bienbienbien
Bishop
Blog-trotteuse
Blondinette
Chryde
Clim
Cora
Fleafou
Fruitine
Gaëlle
GGM
Gnaat
Gnaat et Steelaa
Illona (oldest one)
Illona (old one)
Izo (old one)
Katty
Larry Croft
LittleSa (oldest one)
LittleSa (old one)
Marvin Le Rouge
Mog
Nacara
Nazkrull
Sabi
Siro (old one)
Tatou (old one)
Zag
Zariou
Zephyree

Your quotes

Last comments

Readers

Top flooders

Oldies

Septembre 2017
Aout 2017
Juillet 2017
Juin 2017
Avril 2017
Mars 2017
Fevrier 2017
Janvier 2017
Decembre 2016
Novembre 2016
Aout 2016
Fevrier 2016
Janvier 2016
Novembre 2015
Octobre 2015
Septembre 2015
Aout 2015
Juillet 2015
Mai 2015
Avril 2015
Mars 2015
Fevrier 2015
Janvier 2015
Decembre 2014
Novembre 2014
Octobre 2014
Septembre 2014
Aout 2014
Juillet 2014
Juin 2014
Mai 2014
Avril 2014
Mars 2014
Fevrier 2014
Janvier 2014
Novembre 2013
Octobre 2013
Septembre 2013
Aout 2013
Juillet 2013
Juin 2013
Mai 2013
Avril 2013
Fevrier 2013
Janvier 2013
Decembre 2012
Octobre 2012
Septembre 2012
Aout 2012
Juillet 2012
Juin 2012
Mai 2012
Avril 2012
Mars 2012
Fevrier 2012
Janvier 2012
Decembre 2011
Novembre 2011
Octobre 2011
Septembre 2011
Aout 2011
Juillet 2011
Juin 2011
Mai 2011
Avril 2011
Mars 2011
Fevrier 2011
Janvier 2011
Decembre 2010
Novembre 2010
Octobre 2010
Septembre 2010
Aout 2010
Juillet 2010
Juin 2010
Mai 2010
Avril 2010
Mars 2010
Fevrier 2010
Janvier 2010
Decembre 2009
Novembre 2009
Octobre 2009
Septembre 2009
Aout 2009
Juillet 2009
Juin 2009
Mai 2009
Avril 2009
Mars 2009
Fevrier 2009
Janvier 2009
Decembre 2008
Novembre 2008
Octobre 2008
Septembre 2008
Aout 2008
Juillet 2008
Juin 2008
Mai 2008
Avril 2008
Mars 2008
Fevrier 2008
Janvier 2008
Decembre 2007
Novembre 2007
Octobre 2007
Septembre 2007
Aout 2007
Juillet 2007
Juin 2007
Mai 2007
Avril 2007
Mars 2007
Fevrier 2007
Janvier 2007
Decembre 2006
Novembre 2006
Octobre 2006
Septembre 2006
Aout 2006
Juillet 2006
Juin 2006
Mai 2006
Avril 2006
Mars 2006
Fevrier 2006
Janvier 2006
Decembre 2005
Novembre 2005
Octobre 2005
Septembre 2005
Aout 2005
Juillet 2005
Juin 2005
Mai 2005
Avril 2005
Mars 2005
Fevrier 2005
Janvier 2005
Decembre 2004
Novembre 2004
Octobre 2004
Septembre 2004
Aout 2004
Juillet 2004
Juin 2004
Mai 2004
Avril 2004
Mars 2004
Fevrier 2004
Janvier 2004
Decembre 2003
Novembre 2003
Octobre 2003
Septembre 2003
Aout 2003
Juillet 2003
Juin 2003
Mai 2003
0

Syndication

Atom
RSS
RSS2

Link Me

What's up Doc ?
[powered by b2]