01/07/20

19:50 Déconfinés
Avec le recul, bien que nous soyons toujours très prudents depuis le déconfinement (port du masque dès qu'on va dans un magasin), nous avons profité de chaque moment possible lié au déconfinement. Tout d'abord en encourageant le commerce local (un nouveau jeu de société, une nouvelle BD, des kebabs). Ensuite en sortant le week-end.
Au programme :

  • 21/05 au 24/05 : gite dans la forêt
  • 29/05 au 31/05 : week-end dans la belle famille à Périgueux et à la forêt du Bourgailh
  • 06/06 et 07/06 : anniversaire de Nico entre amis
  • 11/06 : soirée jeux
  • 13/06 et 14/06 : visite d'amis
  • 19/06 au 22/06 : gite à Arès (côté sauvage du Bassin d'Arcachon) avec restaurant
  • 25/06 : soirée jeux
  • 27/06 et 28/06 : forêt du Bourgailh avec restaurant et goûter entre amis

Pour finir en beauté, un camshot spécial :

Confiné / Déconfiné



Envie de réagir ?

10/06/20

13:22 Je t'ai toujours aimé... (HTC)
Depuis très longtemps, je fais confiance à HTC pour mes téléphones. J'ai commencé par un Desire en 2010, suivi par un One X en 2012 avant d'acquérir un 10 en 2016.
Ce dernier était génial. Etait, parce que malheureusement en décembre dernier la batterie a commencé à passer de 33% à 0%. Puis de 66% à 0%. Puis de 80% à 0%. J'ai opté pour une batterie externe afin de prolonger son existence. Mais hélas ceci n'était pas dénué d'inconvénients : plus lourd, obligation d'avoir de la charge sur la batterie ou une prise secteur/USB à proximité, mon magnifique portable était devenu un transportable. Après quelques appels à des réparateurs, le constat était implacable : 120€ pour un remplacement avec une batterie n'offrant aucune garantie de durée dans le temps.
La mort dans l'âme, je me suis résigné à chercher son successeur.
Déjà, j'ai souhaité éliminer tous les constructeurs chinois. Pas de lien avec le virus, mais plutôt avec l'espionnage. Quitte à avoir déjà ses données récupérées et exploitées par Google, autant limiter le nombre d'entreprises pouvant y avoir encore accès.
Reste donc Google et Samsung. Hélas, les Google Pixel sont très peu dotés en mémoire or mon smartphone est également mon ipod, mon jukebox, mes albums photos... Bref, il me faut une carte mémoire à ajouter au téléphone, ce que ne propose pas Google.
Me voilà donc avec à choisir dans la gamme Samsung. A l'occasion des French Days, après avoir l'année dernière pris une télévision, je tombe sur le S10e à 449€. Soit le modèle haut de gamme compact de l'année précédente vendu initialement 750€. Les dimensions étant comparables avec mon HTC 10, je le commande sans même le manipuler.
Après l'avoir récupéré à Périgueux (rupture de stock en ligne et à Bordeaux le 30/05/2020, j'ai attendu de recevoir la coque et la carte mémoire (le 09/06) pour pouvoir commencer la migration.
J'avoue, son avantage principal, outre le poids dans la poche moindre (la batterie externe pèse lourd) est son écran prenant presque toute la face avant.
Par contre, je suis assez déçu de plusieurs choses : la surcouche Samsung tout d'abord, qui notamment masque la pochette du MP3 en cours de lecture sur l'écran de verrouillage, la carte SD externe qui est reconnue comme extérieure (contrairement à mon HTC 10 où elle est venue directement compléter de façon transparente la mémoire interne), l'application permettant de suivre en un clin d'œil l'actualité n'utilise pas les réseaux sociaux (Twitter par exemple) mais de maigres applications made in Samsung, sa taille qui effectivement est très compacte et le rend presque petit selon les standards actuels, sa coque qui permet de voir les notifications mais d'agir très peu sur le téléphone (mon HTC 10 pouvait prendre des photos coque fermée, par exemple)...
J'espère qu'un jour HTC refera des téléphones haut de gamme.

Samsung S10e


2 réactions

10/05/20

10:13 Confinement : résumé des jours 48 à 58

Encore des progrès sur ma todo list : j'ai fini la saison 4 de Black Mirror et fini les plus vieux livres de ma pile de la honte (série de 2005 à 2008 en 4 volumes). Je ne désespère pas pour la suite.
Sinon Fusionnette grandit et a vu 2 fois Mon voisin Totoro. Sa petite soeur commence à attraper des objets (et ma barbe) avec ses mains. La chaleur étant revenue, on a sorti la piscine. Ce qui tombe plutôt bien car la voisine a décelé une fuite provenant de notre salle de bain, donc on évite de s'en servir (surtout les lavabo et bidet). Nous avons également reçu 2 masques en tissu de la part de la mairie de Bordeaux, chose à saluer par les temps qui courent (cf. plus bas).
Les jours se suivent et se ressemblent beaucoup. Le principal changement qui vient rompre la monotonie (outre la météo permettant ou pas certaines activités) est l'alternance télétravail/congé.


Non, le vrai changement, c'est le déconfinement qui approche à grand pas. Enfin, déconfinement... Reprise En Marche de l'économie serait plus appropriée comme terme, vu que les commerces rouvrent mais pas les bars/restaurants/cinémas... C'est le moment de faire le point sur ce qu'il s'est passé depuis mon précédent post :


  • Une fois n'est pas coutume, commençons par des nouvelles de l'étranger avec cet improbable robot permettant de faire respecter la distanciation sociale à Singapour :

    Je viens de voir la saison 4 de Black Mirror, j'ai de suite l'épisode Metalhead en tête. Brrrr.
    Heureusement, en France, certains se battent pour rendre illégaux de tels jouets.

  • Singapour toujours : le traçage par application dégénère en surveillance de masse. Oh ben merde alors. C'est fou ça, per-sonne n'aurait pu s'en douter. Dingue. L'occasion pour reparler de StopCovid et son Secrétaire d'Etat au numérique qui cherche à exploser le plafond de dégueulasserie :

  • Puisqu'on en est aux dégueulasseries gouvernementales, une parenthèse pour parler des couturières qui ont cousu des masques. Désormais, il faut une homologation pour vendre des masques qui étaient la veille fournis bénévolement aux soignants lors de la pénurie.

  • Revenons maintenant aux masques et regardons comment l'Italie, la Grèce ou encore l'Espagne gèrent le problème. Ca laisse songeur, surtout quand on se souvient de la raison pour laquelle on en est arrivés là :

  • Puisque Miniver était évoqué dans le point précédent, quelques nouvelles d'elle. Tout d'abord, certains pensent qu'elle est un rôle modèle (remarquez, ça vient de Marlène Schiappa, fallait pas s'attendre à autre chose). Ensuite, c'est pas de chance, on comprend pas ses initiatives :

    C'est vrai, quoi, un site gouvernemental pour dire le vrai du faux, c'est uniquement pour valider ses propres fake news aider à comprendre la pensée complexe du gouvernement.

  • Une dernière pour la route ? Allez, une dernière pour la route :

    L'occasion de sortir cet historique complet et passionnant permettant de mieux juger de la transparence totale du gouvernement...

  • Retour en Italie avec des moyens singapouriens pour la reprise future de l'école :

    Heureusement, en France, on a pas de bracelets mais des idées.

  • Tant qu'on parle du retour à l'école, malgré un travail scolaire à distance en France parmi les meilleurs en Europe d'après le ministre lui-même, les élèves doivent reprendre (plus ou moins forcés, cf. précédent post). Le Ministre et le Président lui-même se sont déplacés afin de montrer que tout était sous contrôle. Sauf que pas de chance :

  • D'ailleurs, voici l'ensemble des choses que devront faire les enseignants pour cette reprise :

    Du coup, on comprend mieux que des syndicats appellent au droit de retrait et que pas mal de maires refusent la réouverture des écoles. Malgré une nouvelle amnistie spécifique prévue dans la loi.

  • Ca ne sera pas très compliqué que pour les enseignants. Les entreprises de transport public ont également estimé dans un courrier adressé au Premier Ministre n'avoir ni les moyens humains ni matériels pour faire respecter les gestes barrières. Il promet ce déconfinement. Il promet surtout un reconfinement...

  • Cependant, il faut bien que l'économie reprenne. Alors, plein d'idées chez l'Institut Montaigne :

    Vous ne connaissez pas l'Institut Montaigne ? Mais enfin, c'est là où était hébergé En Marche à ses débuts. Des gens très prévoyants, qui savent : par exemple en février 2018, concernant l'hôpital et la santé : trop de dépenses, trop de lits. Des adeptes de la Stratégie du choc comme l'a si bien remarqué Guillaume Champeau. Notez le petit plus demandé aux fonctionnaires (donc aux personnels hospitaliers et enseignants qui se démènent depuis le début de la crise), une bien belle preuve de reconnaissance.

  • En attendant que ces superbes propositions soient votées, une autre idée très intéressante :

  • Ceci dit, nos députés n'ont pas forcément besoin d'aide pour voter des trucs aberrants :

  • Pas étonnant que du coup, certains veuillent quitter le navire :

  • D'ailleurs, le navire commence à avoir la justice aux fesses : outre les plaintes de plus de 600 médecins (déjà mentionnés sur ce blog), la femme d'un de leur confrère va également porter plainte. Il existe même un site permettant de faciliter les démarches (plus de 180000 téléchargements déjà effectués).


L'une des raisons de la publication de ce post avant le 11, c'est que certaines opérations en cours n'y seront peut-être plus : la lecture de BDs gratuite en ligne chez BD Fugue ou encore des jeux pour enfants gratuits (a priori Magic Cooking est vraiment très chouette).


Enfin, dans la série des choses absolument à voir, deux vidéos, deux ambiances.
D'abord, un appel de Vincent Lindon. C'est un peu long, mais c'est indispensable et les pistes qu'il évoque mériteraient d'être bien plus approfondies que celles de l'Institut Montaigne :


Enfin, un peu plus caustique et bien plus court, la vision du post-confinement de Pierre-Emmanuel Barré :



Envie de réagir ?

01/05/20

16:28 Confinement : résumé des jours 39 à 47

Tranquillement mais sûrement, j'avance sur ma todo list : j'ai vu la dernière saison de Silicon Valley et j'attaque ma pile de la honte composée d'une trentaine de livres.
La vraie grosse nouveauté suite au confinement, celle qui indéniablement restera, c'est l'acquisition d'un truc que je ne pensais plus jamais avoir chez moi : une imprimante. Pourquoi ? Ben parce que j'imprime très rarement. Et qu'un petit tour au bureau suffisait amplement à mes besoins : pas de couleurs, pas de photos, juste des trucs basiques. Et pour les photos, plein de services internet le permettent.
Sauf que. Sauf que télétravail. Sauf que pour avoir des fringues pour les petites via Vinted, il faut imprimer un bordereau. Sauf que CcommeCel va avoir besoin d'imprimer à domicile pour son futur travail. Et puis, avouons-le, il y a pas mal de print'n'play qui me font envie en jeux de société (d'ailleurs encore une liste un peu plus bas).
Du coup, quoi acheter ? L'imprimante laser, pour les photos, c'est pas terrible. Out. L'imprimante jet d'encre, c'est pénible avec ses cartouches qui sèchent si on ne s'en sert pas et ses puces qui décomptent le nombre d'impression plutôt que la capacité du réservoir avant de dire qu'il faut changer la cartouche. Reste donc plus que les imprimantes à jet d'encre avec réservoir plutôt que cartouches. J'ai donc opté pour une Canon Pixma G6050 à la fois recommandée par Les numériques et Que choisir. Nous verrons bien à l'usage.


Depuis l'annonce du déconfinement le 13/04, on en apprend progressivement plus sur la stratégie mise en place. Elle a été votée le 28 avril suite à la présentation par le premier ministre juste avant. Bon, c'est vrai qu'un petit délai de réflexion aurait pu être intéressant pour les députés, mais ne demandons pas trop à notre cher gouvernement. Concrètement, le déconfinement va suivre le calendrier suivant. L'idée des départements vert et rouge est bonne. Les déplacements de plus de 100 km interdits sont assez cocasses pour ma situation, vu que ma belle-famille habite à 110 et 101 kms (si, si, promis juré).
Mais ne vous inquiétez pas, on peut compter sur le gouvernement pour alimenter les polémiques...

  • D'abord, et c'est bien le gros problème de ce gouvernement, c'est cette manie de prendre les gens pour des cons ados. De ne jamais avouer qu'il s'est trompé, assumer. Mais plutôt de toujours rejeter la faute sur quelqu'un d'autre, quitte à mentir. Un peu comme un cadre moyen de start-up qui commence à ouvrir le parapluie dès qu'il sent la merde venir. Start-up nation, pour le pire et le pire. En vrac, on a donc :
    • Les scientifiques changent d'avis sur le port du masque :

    • Le risque de pénurie de masques qui remplace la pénurie de masques (Miniver en chef a encore frappé) :

    • Le mensonge pour masquer (ah ah ah, vous l'avez ?) ses torts :

    • La culpabilisation sur autrui :

    • La future anticipation du fiasco du déconfinement (hop, un bouc émissaire désigné d'office) :

    • Les manifestations du 1er mai qui ont été marquées par les coups de matraques l'année dernière sont devenues des... chamailleries. Si, si :

  • Ce gouvernement, c'est avant tout de la communication. Pour les actes, on verra après. Un nouvel exemple avec notre Ministre de l'Économie et des Finances : à 8h il y a un amendement pour exclure des aides publiques pour les entreprises dans les paradis fiscaux, à 10h l'information est reprise un peu partout... pour qu'à 17h, l'amendement soit supprimé !

  • Qui dit déconfinement dit masques. Bien que non obligatoires, au final, les masques le deviendront : en effet les commerces pourront interdire l'accès aux clients sans masque ; au travail, le port du masque est obligatoire lorsque la distanciation n'est pas garantie ; dans les transports, pour les taxi/VTC le port du masque sera obligatoire si le véhicule ne dispose pas de protection en Plexiglas. Pour les transports en commun, il est demandé entre les usagers une distance d'un mètre, masque ou non. On va bien se marrer pour l'application de ce dernier point.
    Il existe plusieurs types de masques (attention, le texte date du 24/03, avant que le masque en tissu ne devienne bien plus filtrant dans les médias) :

    • Commençons par les masques en tissus, les plus utilisés car les plus facilement confectionnables / trouvables (bien que peu aisés d'entretien). Même si c'est un scoop pour la pravda, il y aura pénurie de ce type de masques. Ils seront vendus sans prix maximum pour ne pas freiner l'innovation. Parce que le masque en tissu, fouyaya, c'est ultra innovant. Totale disruption avec le monde d'avant dans lequel c'était pas intéressant d'en avoir un. Même que du coup le gouvernement va sanctionner ceux qui n'en portent pas (par exemple dans une gare).
      Parlons prix. Il est mentionné ici un prix de 5€ pour un masque en tissu normé, lavable et réutilisable une vingtaine de fois. Soit un coût de 0.25€ par utilisation. Et ailleurs dans le monde ? Ben... au Maroc, le masque est à 0.08€.
      En Iran, la 6ème puissance mondiale inspire un peu la pitié. L'occasion de se souvenir des paroles de notre Président :

    • Parlons maintenant des masques chirurgicaux. Ils sont indispensables pour les personnes en première ligne, tout particulièrement les soignants, à défaut de masques FFP2.
      Sauf que ces derniers ont dû utiliser des masques en tissu (exemple à Lille, Grenoble ou encore au Puy-en-Velay).
      Et là, on a appris que la grande distribution commercialisera, dès lundi 4 mai, des centaines de millions de masques.
      Autant vous dire que le personnel soignant est ra-vi (et on les comprend) :

  • Qui dit déconfinement dit retour à l'école. Selon le plan de déconfinement, le retour en classe se fera sur la base du volontariat des parents. Hop, encore une fois, le gouvernement se dédouane en laissant la possibilité aux parents de choisir la conduite à adopter, au milieu de messages contradictoires : Le Point indique que l'Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA) et le Groupe de pathologie infectieuse pédiatrique (GPIP) sont favorables à un retour à l'école, tandis que le Royaume-Uni, l'hôpital Necker ainsi que le Conseil scientifique (autre source) mais également l'Italie ou encore le Sénat sont contre. En résumé :

    Autre indication, ce qu'il s'est passé au Japon :

    Donc là, bon, on se dit qu'en tant que parent, il vaudrait peut-être mieux que notre enfant ne retourne pas à l'école.
    Sauf que. Sauf que ce gouvernement manie la perversité sans commune mesure. Et il a donc annoncé qu'à partir du 1er juin, le droit au chômage partiel pour garde d'enfants sera plus restrictif. De la poésie...

  • Qui dit déconfinement dit gel hydroalcoolique. Sauf que rien n'assure qu'il n'y aura pas de pénurie lors du déconfinement.

  • Qui dit déconfinement dit tests. Bon, c'est vrai qu'on part de loin. Mais qu'on trouve quand même le moyen de donner des leçons :

  • Qui dit déconfinement dit StopCovid, l'application de traçage numérique pour lutter contre le virus. J'en avais parlé déjà dans mon précédent post, c'est pas gagné... (et pas uniquement à cause des entreprises impliquées) :

    D'autres pistes tout aussi réjouissantes semblent à l'étude :

  • Qui dit déconfinement dit attente de vaccins. Ca tombe bien, voilà un lien (certes en anglais) pour expliquer où nous en sommes. Beaucoup d'approches et de vaccins en cours de développement.

  • Qui dit déconfinement dit... enfin du bon sens :

  • Qui dit déconfinement dit continuer de faire attention :


En vrac, la souffrance au travail est de nouveau constatée par les médecins, le MEDEF medefise et enfin un remaniement ministériel est évoqué. Un truc d'union nationale. Avec en Premier Ministre... Nicolas Sarkozy. Au-delà de la blague, il n'y a sûrement aucun lien avec le procès qui approche...

Maintenant que je vais avoir une nouvelle imprimante, encore des trucs à imprimer : une sélection de jeux pour enfants, la version spéciale Covid19 de Bandido, un scénario indépendant pour Détective : L'affaire "Causes Naturelles" (d'ailleurs, Iello propose plein d'autres choses).
Et les concerts de Radiohead aux Eurockéennes en 1997 et 2003, où j'étais présent et qui m'ont servi en fond sonore lors de l'écriture de ce post.


Dans les choses à lire, cette interview d'Alain Damasio sur la situation actuelle. Et dans les choses à regarder, le #gettychallenge qui accouche de trucs assez fabuleux :




Envie de réagir ?

22/04/20

12:15 Confinement : résumé des jours 29 à 38

Et voilà. Un mois de confinement dépassé. Dont un anniversaire confiné. A quoi ressemble un anniversaire confiné ? Ben à peu près à un anniversaire normal : un jour de repos, une bonne bouffe et des cadeaux. Dont un superbe dessin de Totoro peint par Fusionnette et des BDs, parce que Krazy Kat est ouvert et livre pour 1 centime (à partir de 30€ d'achats).


Totoro par Fusionnette, pour mes 41 ans

Sinon, pas grand chose : quelques parties de Paper Tales (j'en reparle dans les bons plans) et enfin un peu de vide dans ma todo list : lecture terminée des livres de la bibliothèque et relecture de Last Man et Billy Bat terminées. C'est déjà pas mal.


C'est parti pour l'actualité du monde, plus chargée que la mienne (et c'est pas pour me déplaire).

  • Vous vous en souvenez, on s'était quitté juste avant le grand message de notre Président, celui du 13 avril. Et hop, au milieu de quelques surprises, l'annonce d'un déconfinement progressif à partir du 11 mai. Wahou.

  • Bon, alors, dans le discours, notre vénéré Président a dit quelque chose qui m'a un peu fait tiquer :
    Nous n’allons pas tester tous les Français, ça n’aurait aucun sens, mais toutes les personnes présentant des symptômes.
    Seulement, arrêtez-moi si je me trompe, mais le gros problème de ce virus ne réside pas dans les porteurs asymptomatiques ? Ceux qui transmettent sans savoir qu'ils ont le virus ? Du coup, ne tester que les personnes avec des symptômes, ça serait pas une mesure a minima histoire de dire qu'il y a des trucs qui ont été fait et que c'est pas la faute du gouvernement qui a agit ?

  • Toujours concernant les tests, même s'il ne s'agit que de tester les personnes présentant des symptômes, ça fait déjà un bon paquet de gens. Donc de tests. Et voilà que la pravda gouvernementale elle-même se pose des questions. Notez le titre, magnifique. On jurerait du Blake et Mortimer.

  • Evidemment, quelques esprits chagrins ont émis l'hypothèse que la réouverture des crèches, des écoles, des collèges et des lycées le 11 mai était surtout pour permettre aux parents d'aller travailler. Mais ne versons pas dans la mauvaise foi.

  • Puisque l'on parle des écoles, prenons des nouvelles de la boussole qui indique toujours le Sud, Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Éducation nationale (son surnom provient de ceci : non, on ne fermera pas les écoles, d'ailleurs, ça sert à rien... ou pas ; ou encore ceci : le nouveau bac sera avec des épreuves dès le 20 avril dans les établissements... ou pas). Fidèle à lui-même, il nous pond un truc assez imbitable : en premier rentreront les élève en grande section de maternelle, CP et CM2. Et attention magie : des groupes ne dépassant pas les 15 enfants, alors que les moyennes sont au moins de 22.7.
    Explication du tour de passe-passe : «l’élève sera dans quatre situations possibles», a-t-il précisé : soit en demi-groupe, soit «à distance», soit à l’étude «si la configuration de l’établissement le permet», soit dans une activité sportive si la commune est en mesure d’en mettre en place. Enfin, soyons rassurés : un «protocole sanitaire» serait établi, avec par exemple une doctrine établie sur la nécessité de tests ou le port du masque. Tellement hâte de voir des enfants de grande section de maternelle respecter des gestes barrières avec port du masque dans des lieux où il y avait pénurie de... savon. A sa décharge, il aurait appris seulement 15 minutes avant tout le monde la rentrée des classes pour le 11 mai.

  • Toujours du côté de notre gouvernement, le ministre de l'Economie et des finances nous prend pour des fourmis :

  • Le Premier Ministre prend le relais de la Miniver :
    Suite à cet échauffement, il récidive avec le Ministre de la Santé pendant 2h d'auto-congratulation, ne montrant que ce qu'il voulait bien montrer :

  • Le Ministre de l'Intérieur, lui, continue à passer des appels d'offres pour toujours plus de jouets :
    En France, on a pas de masques, mais on a des drones !

  • Remarquez, les drones, faudra bien s'en servir. Autant avoir un ennemi sous la main si besoin :

  • Enfin, une perle de notre Secrétaire d'État chargé du Numérique de la République française, qui ne trouve rien de mieux que de demander à Apple de lever les barrières techniques afin que l'application StopCovid puisse marcher. Pourquoi ? Parce que l'usage du bluetooth lorsqu'une application n'est pas active n'est pas autorisé (encore heureux) :

  • Fort heureusement, nous ne sommes pas les seuls à avoir des dirigeants gérant de main de maître la crise (lisez également les tweets suivants, ça vaut le coup d'oeil):

  • Trump ne pouvait pas rester sans rien faire. Alors hop il coupe le financement par les Etats-Unis de l'OMS. Parce que c'est la faute des chinois. Et puis aussi de ceux qui disent que ça craint.

  • Avec tout ça, on en aurait presque oublié la réforme des retraites. Pas d'inquiétudes, la Commission Européenne pense à nous... et à BlackRock :

  • Ecologie toujours, avec cette découverte stupéfiante :

  • Sinon, il existe l'exemple argentin. Mais a priori il ne sera pas suivi en France :

  • Enfin, ne soyons pas trop durs avec nos hommes politiques. Certains finissent tôt ou tard par être touchés par la grâce :

  • La bonne affaire économique du moment, c'est de se rendre au Texas (pas facile avec le confinement, j'avoue), où en plus d'un baril de pétrole, vous repartez avec 37$. Pourquoi ? Ben parait que c'est compliqué de baisser la production. Et que le pétrole ne se stocke pas. C'est con hein, pour une denrée rare... Belle illustration de la fuite en avant sociétale.


Maintenant que le tour sur l'actualité est terminé, les bons plans. Cette fois-ci, de la musique avec chaque semaine, un nouveau live offert par Radiohead. Et des jeux de société : d'abord, un jeu prévu pour 2021 en avant-première, 5 jeux à imprimer présentés dans cet article et enfin un jeu tout juste sorti, offert par la maison d'édition de Paper Tales (oui, derrière ce lien se trouve la version print and play du jeu auquel je ne cesse de jouer en solo !). Bref, pas mal d'heures occupées déjà.
Si vous en voulez encore plus, sachez qu'il existe un site référençant tous les liens devenus gratuits pendant le confinement.


Enfin, quelques trucs pour se détendre devant tant de choses anxiogènes : une hypothèse de l'après, la meilleure vidéo du Journal de confinement de Pierre-Emmanuel Barré (so far) et... la preuve qu'être confiné peut amener de la créativité (regardez bien ce méchant pirate, vous le connaissez peut-être) :




Envie de réagir ?

12/04/20

21:43 Confinement : résumé des jours 18 à 28

La vie suit tranquillement son cours. Dans les nouveautés effectuées entre le précédent post et maintenant (10 jours, tout de même), du jardinage. Certes, je ne suis pas à la manœuvre (après tout, j'ai réussi à faire moisir de la terre lors de mon expérience de 1ère visant à prouver que les plantes ont besoin de soleil). Mais il faut bien avouer que sorti de mon télétravail, je n'ai que peu de temps pour être à l'initiative de nouvelles choses. Enfin, si, j'ai fait un truc nouveau :



Les chaussettes mentionnées dans le tweet sont ici. Et malheureusement elles commencent à être trop petites.
Quant à Palindromette, elle n'a pas encore de doudou attitré et j'avoue avoir un faible pour celui-ci.
Sinon, je suis beaucoup sorti ces trois derniers jours, pratiquement plus que depuis le début du confinement en fait. Pour promener Fusionnette, pour faire des courses et pour une première vraie sortie à quatre depuis le début du confinement. Une des raisons est l'attestation numérique qui permet de ne plus avoir à passer 10 minutes à recopier un texte lorsqu'on ne dispose pas d'imprimante à domicile.
Enfin, on a reçu un SMS de notre agence immobilière. Vous n'allez pas en croire vos yeux :



Pour ceux qui ont aimé le premier et ceux qui n'ont pas aimé, un nouvel épisode des Chroniques Marxiennes est disponible.



Concernant le gouvernement, en attendant une allocution qui prolongera le confinement au delà de mon anniversaire, on a toujours des perles :



Le grand débat que je n'ai pas suivi, c'est la chloroquine contre le coronavirus. Donc j'ai aucune idée de si ça marche ou pas. Mais apparemment je suis loin d'être le seul, je pourrais être éditorialiste :



Côté bons plans, cette fois pour les amateurs d'e-books, plusieurs sites pour en obtenir des gratuits : la Fnac, Cultura ou encore Le furet du Nord.



Enfin, pour finir sur une note artistique et une autre amusante :





Envie de réagir ?

02/04/20

17:22 Confinement : résumé des jours 11 à 17

Figurez-vous que le temps passe vite. La plupart de mes collègues le disent : c'est encore plus intense que d'habitude. Il faut dire que le télétravail plus les enfants, ça fait bien deux journées à gérer en une. Du coup, on a pas le temps de s'ennuyer. La preuve, je n'ai toujours pas fini un seul élément de ma to do list.
Il faut dire aussi qu'on est un peu joueurs (et je ne dis pas ça pour ma partie solo de Paper Tales). Outre la mise en place de la propreté chez Fusionnette (jour 1 avec une gestion parfaite du pipi et un magnifique caca dans sa culotte), nous avons planché sur un masque afin de pouvoir aller vacciner Palindromette en toute sécurité :




Sinon, pour en revenir à notre cher gouvernement, il n'a pas chômé :


Sinon, notons que le collectif de soignants à l'origine de la plainte contre Edouard Philippe et Agnès Buzyn a réclamé au gouvernement les contrats de commande de masques et tests de dépistage du coronavirus des trois derniers mois. La situation s'aggrave également dans les quartiers, notamment dans le 16ème arrondissement où un trafic de masques FFP2 et chirurgicaux avait lieu. Enfin, l'argent magique a été retrouvé :


Avant de se quitter, voici quelques liens fort utiles en ce moment :



Envie de réagir ?

26/03/20

17:54 Confinement : résumé des jours 6 à 10

Finalement, les jours se ressemblent et il est difficile de trouver des choses pertinentes à dire pour mon quotidien. Le JT de 20h n'est plus regardé. Le thé remplace progressivement le café l'après-midi, notamment car la pénurie arrivera moins vite. Pendant que je télétravaille, d'autres créent des jeux de société. Et comme le temps le permet, un petit barbecue ne fait pas de mal.
Bref, ma vie de confiné n'est pas très intéressante, contrairement au confinement vu d'une cité HLM que je vous invite à lire.


Heureusement, pour nous aider à rester en alerte, on peut compter sur notre gouvernement.
Dans notre épisode précédent, les hôpitaux de Paris avaient lancé un appel aux dons et une loi d'urgence tapant allègrement sur le code du travail du côté des salariés était mise en place. Par contre, un amendement demandant une hausse de l'imposition de 3 à 5% pour les revenus fiscal de références supérieurs à 250 000€ a été rejeté parce que ce n'est pas le moment.


D'un point de vue gouvernemental, c'est la vraie cacophonie :

Résultat, on ne sait plus trop quoi faire...


Afin d'ajouter à la confusion, la Ministre de la Justice propose même une peine de prison en cas de non respect répété du confinement. Ce qui est un peu savoureux vu la chronologie des événements :


D'ailleurs, en parlant de chronologie, souvenons-nous du 29/02 : alors qu'un conseil des ministres exceptionnel était convoqué pour traiter de l’épidémie de coronavirus, il en est ressorti le 49.3 sur la (formidable) réforme des retraites... mais curieusement, à l'instar de 1984, le Miniver livre une autre version :


Toujours en parlant du Miniver, une déclaration magnifique qui a permis de se mettre à dos 448 500 agriculteurs (environ) et 870 900 enseignants (environ) :


Et le Président dans tout ça ? Hé bien, le Président, avec un masque FFP2 (on notera encore la performance du Miniver sur ce sujet), se déplace pour donner des discours acclamés (ou pas) sur Facebook :


Outre le gouvernement, ce virus aura eu des conséquences assez inattendues :


Et, hélas, des conséquences un peu plus attendues :


Et pour finir sur une note un peu plus gaie :



Envie de réagir ?

21/03/20

23:00 Confinement : résumé des jours 4 et 5

Ces deux derniers jours ont été marqués par un rêve relatif à la situation : j'étais parti acheter du pain à la boulangerie et je constatais avec effroi que je n'avais pas sur moi l'attestation de déplacement dérogatoire ; puis, ironie de l'histoire, par ma première sortie dehors depuis le début du confinement : peu de monde dans les rues, seuls les oiseaux pour venir couvrir le silence... sauf à 20h, où, nouvelle coutume importée d'Italie, les gens applaudissent aux fenêtres le personnel soignant. Bref, pas grand chose à dire de ces nouvelles journées ensoleillées de confinement pour moi.


Autant ma situation personnelle est confortable (télétravail possible comme 8 millions de français apparemment), ma compagne pouvant s'occuper de Fusionnette et Palindromette (et elle a tout mon respect pour ceci), autant celle des autres liées à ce confinement peut être difficile.
Je ne pense pas bien sûr à toutes les personnes ayant décidées de publier sur cet événement hors norme dans un cadre plus ou moins idyllique (Jean-Marc Proust, Leïla Slimani, Lou Doillon ou encore Marie Darrieussecq détenant la palme du hors-sol). Je pense plutôt aux personnes claustrophobiques, subissant des violences verbales ou physiques de la part de membre du foyer avec qui elles sont confinées... et également aux personnes incitées à aller travailler par la Ministre, ainsi que celles en première ligne qui se battent... sans rien (BFM ou L'Obs).


Lors de ses allocutions télévisées, le Président a martelé que quoi qu'il en coûte il faudrait en tirer toutes les conséquences. Même pour le Figaro, le message politique était clair : la suite du quinquennat sera peut-être social-démocrate. En décrypté : nous traversons une crise sanitaire, les hôpitaux publics étaient en crise bien avant même l'arrivée du coronavirus : il faut donc réinvestir de l'argent dans les hôpitaux publics afin qu'ils soient mieux armés face à une crise sanitaire.


Mais peut-on se fier à un gouvernement qui tente de passer en force une réforme délétère (certes momentanément en pause le temps du confinement), dont la secrétaire d'État à l'Économie se mue en conseillère de banque avant (tenez-vous bien) d'inciter les gens à continuer à travailler puisqu'ils le font en Italie... oubliant au passage que l'Italie détient le triste record du nombre de morts de cette pandémie actuellement et qu'un expert chinois de la Croix-Rouge juge le confinement italien insuffisant... ?

Que peut-on attendre d'un gouvernement dont le Directeur général de la santé ose dire qu'on ne sait pas porter un masque en France ?


Spoiler : rien. Ou plutôt si, le pire, à l'instar de la journée de solidarité envers les personnes âgées (ce jour de congé supprimé suite à une canicule) : seulement 2 milliards sur les 45 annoncés pour la santé, l'hôpital et la chaîne matérielle, et quelques coups de rabot supplémentaires dans le code du travail pour le salarié : congés payés pendant le confinement, 35h remises en question, le nombre de congés payés acquis par mois (actuellement 2,5j/mois) pouvant baisser... avec comme cerise sur le gâteau l'absence de date limite pour ces coups de rabot.


Du coup, logiquement, la colère gronde. Et pas que chez les salariés. Suite à une interview de l'ancienne Ministre de la Santé, celle qui fut parachutée à la course aux Municipales de Paris pour remplacer l'homme dont on a affiché la bite en plein début d'épidémie (on jurerait un scénario de nanar quand même), bref, suite à cette interview, 600 médecins ont décidé de porter plainte contre l'ancienne Ministre de la Santé et le Premier Ministre.


Pendant ce temps, le Préfet de Police de Paris, fidèle à lui-même, continue de faire joujou, pendant que les hôpitaux en sont réduits à lancer des appels aux dons.



Envie de réagir ?

19/03/20

17:38 Confinement : résumé des jours 2 et 3

Une habitude nouvelle a gagné notre foyer : nous regardons désormais, en différé, le journal de 20h. Ça fait des années voire plus que ma compagne et moi ne regardions plus le JT. Et là, soudainement, pour pallier aux messages des réseaux sociaux, c'est (re)devenu aussi culte que pendant mon adolescence. Quand chantait Corona. Sic.


L'autre point important, sûrement lié aux problèmes de batterie de mon téléphone portable et à la nécessité de pouvoir y être joint par les collègues si besoin, c'est le (petit) retrait de Twitter. Les messages y sont bien trop anxiogènes. Heureusement, pas tous.


Sinon, pas grand chose à signaler : j'ai vécu ma première journée de télétravail en pyjama, ma compagne a été faire du vélo sur les quais bordelais avant qu'on apprenne aujourd'hui leur clôture (trop de personnes y effectueraient leur jogging). Fusionnette cuisine un gâteau presque tous les matins. La météo est un énorme troll : il recommence à faire beau pile quand les gens doivent se confiner.
Un camion est venu nous livrer des légumes, le livreur possédant des gants mais pas de masque.


La vie s'organise plutôt bien. Tout le monde est persuadé que le confinement va durer plus que les 15 jours annoncés et ce n'est pas pour me déplaire. J'ai pas mal de trucs à faire et c'est peut-être le bon moment pour faire une liste non exhaustive :

  • relire Billy Bat afin de savourer le dernier tome
  • relire Last man afin de savourer le dernier tome
  • lire les livres empruntés à la bibliothèque
  • regarder les saisons 4 et 5 de Black mirror
  • regarder la saison 3 de Stranger things
  • regarder la saison 3 de la Casa de papel
  • être à jour sur Top chef
  • regarder le match de coupe du monde 2018 Belgique - Angleterre quand j'aurai envie de revoir du foot
  • lire les quelques BDs qui n'ont pas encore été lues (dont l'excellente Revue dessinée)
  • relire quelques BDs qui sont dans des cartons (fallait faire de la place à Palindromette)
  • finir Zelda
  • finir New Super Mario Bros U Deluxe (mais ça va nécessiter de convaincre ma compagne...)
  • commencer et finir Super Mario Odyssey


Bref, tout ceci devrait me permettre de tenir pas mal de temps (sans trop besoin de connexion internet qui plus est). Je pense même que je n'arriverai pas à tout faire, entre le télétravail, Fusionnette et Palindromette, confinement ou pas, le temps passe finalement très très vite !


Envie de réagir ?

18/03/20

00:35 This is the rhythm of the night...

Tout est allé vite, si vite. Qu'on ne saurait presque plus par où commencer. La chronologie, dans ce cas, est une alliée précieuse.


1925 : le brasseur Cervecería Modelo S.A. créé la bière Corona.


1993 : un groupe d'eurodance fait un carton avec The rythm of the night.


Années 2002-2003 : Ben écrit un article pour Fusion où il raconte la vie du Pangolin. Cet animal m'était inconnu et je dois avouer qu'il est très bien mis en valeur dans cet article extrêmement rare, voire introuvable de nos jours.


2008 : Matt Leacock créé le jeu Pandemic.


Décembre 2019 : une nouvelle maladie apparaît à Wuhan, en Chine. Autant dire l'autre bout du monde. On s'en fout un peu. Pourtant, son nom coronavirus aurait dû nous alerter : corona parce qu'il porte une couronne, comme les rois...


23/01/2020 : mise en quarantaine de la ville de Wuhan.


24/01/2020 : premier cas signalé à Bordeaux. Fusionnette se plaint de l'oreille, on suspecte une otite. Le 15 nous enjoigne à aller dans les locaux de SOS Médecins, précisément là où le cas bordelais a été détecté. Nous refusons. Spoiler : on a pu la soigner avec des restes de gouttes provenant d'une ancienne otite.


Février 2020 : les informations sont assez contradictoires. Certains parlent d'une grippe finalement peu létale, d'autres d'une épidémie d'une ampleur qu'il faut à tout prix contraindre. J'avoue pencher pour la première hypothèse. Le virus en tout cas semble bien loin de la France (100 cas pour 2 décès le 29/02/2020, big up mkmail). Et puis, février, c'est le moment calme avec la bulle autour de Palindromette.


09/03/2020 : je reprends le travail. Des affichettes un peu partout sont collées pour rappeler de se laver les mains et de ne pas se serrer la main ou faire la bise. J'effectue sans grand soucis mes courses malgré des rumeurs de rayons vides pour les pâtes, le riz ou le PQ.


10/03/2020 : l'Italie entre en confinement complet. Les analystes pensent que l'Italie a une semaine d'avance sur la France.


11/03/2020 : la situation devient un peu plus tendue : l'OMS requalifie l'épidémie en pandémie. Le Président de la République doit faire une annonce le lendemain à 20h. Le match PSG-Dortmund se déroule à huis clos : 4000 personnes se sont massées devant le stade (autorisation préfectorale alors que les rassemblements de plus de 1000 personnes sont interdites).


12/03/2020 : la fermeture des crèches, écoles, collèges, lycées et universités est annoncée avec effet au lundi 16/03. Les personnes pouvant télétravailler doivent le faire. Les élections municipales du 15/03 sont maintenues. Ce qui jette un peu le trouble : "si on peut aller voter, c'est que c'est pas si grave" se dit une partie de la population.


13/03/2020 : j'obtiens la permission de télétravailler. Techniquement c'est faisable (je travaille à distance) mais en tant que prestataire d'une boite de prestation, je n'y ai théoriquement pas droit. Les réunions de plus de 100 personnes sont interdites. J'en profite pour aller faire un tour à la bibliothèque municipale pendant la pause déjeuner. Les compétitions sportives sont annulées/reportées les unes après les autres.


14/03/2020 : fermeture de la bibliothèque municipale, des piscines, salles de concert (merde, mon concert de Dionysos)... A 20h intervient l'annonce de la fermeture des bars, restaurants, discothèques, effective le jour-même à minuit.


15/03/2020 : il fait beau pour la première fois depuis des lustres. On va voter. On part se promener dans un bois afin de se tenir éloignés de la foule et de pouvoir aérer les petites. Ambiance un peu tendue, personne ne porte de quoi se protéger (évidemment, puisque le personnel soignant en première ligne n'a pas non plus de masque en quantité suffisante). La supérette à côté n'a plus de pâtes, riz, essuie-tout, PQ, farine.


16/03/2020 : le Président doit effectuer une annonce. Tout le monde s'attend à un confinement à l'italienne. Les rumeurs les plus folles circulent, c'est très anxiogène d'ouvrir Twitter. On parle de 45 jours minimum. Énormément de parisiens qui la veille se pressaient profiter du soleil fuient Paris, générant 170km de bouchons. Finalement, à 20h, le Président annonce (sans jamais prononcer le mot) le confinement de la population pour 15 jours minimum, à partir du lendemain midi.


17/03/2020 : l'exode parisien continue. L'Île-de-France est une région extrêmement touchée. Cet afflux massif risque fort de propager le virus là où le confinement sera effectué.
C'est également le premier jour de confinement. Ca ressemble à un congé paternité sans visites mais avec en plus du télétravail. Je n'ai pas à me plaindre, on a pu faire quelques provisions (sans non plus dévaliser les rayons comme des cons), j'ai Zelda à finir, des BDs à lire, des êtres aimés et aimantes autour de moi.


Je pressens toutefois que la période à venir sera incertaine. On vit actuellement le premier chapitre d'un roman post-apocalyptique. Je vais reprendre plus assidûment l'écriture de ce blog pour livrer plus ou moins à chaud une trace de ce moment qui restera dans l'histoire. Si certains arrivent déjà à se projeter sur l'après, j'en suis bien incapable actuellement.


Envie de réagir ?

02/02/20

06:36 La branche de l'arbre se termine dans la voûte céleste
Ce post est antidaté pour des raisons évidentes.

Le 02/02/2020. C'est comme tous les ans, le jour de la Chandeleur.
Le 02/02/2020. C'est comme 29 autres dates de ce siècle, une date palindrome. Recto-verso.
Le 02/02/2020. C'est composé de 0 et de 2. 2 comme 2ème enfant. Ou 2ème fille. Les 2 marchent.
Le 02/02/2020. C'est la date qu'on espérait pour notre cadeau tombé du ciel. C'est celle qu'elle a choisi pour naître très vite et naturellement, un peu après la date prévue.
Le 02/02/2020. C'est depuis cette date que nous sommes 2+2. Et que l'on découvre qu'on multiplie l'amour, on ne le divise pas.

Le titre fait référence à la généalogie et au prénom (qui sera remplacé par Palindromette sur ce blog). La musique ci-dessous correspond au morceau de sa naissance.


Envie de réagir ?

31/01/20

15:18 Emmanuel Macron ou le déni de solidarité

Une fois n'est pas coutume, intéressons-nous à l'actualité.


Je ne parlerai pas ici de Cédric Herrou, puisqu'on va parler déni de solidarité et non délit de solidarité.


Lorsque l'on lit la page Wikipedia de notre Président, un détail attire l'attention

Il affirme être passionné par les lettres et s’être engagé à gauche en raison de l’influence de sa grand-mère Germaine, enseignante puis principale de collège.
.


Il est fort probable que cette admirable personne doit se retourner tellement de fois dans sa tombe qu'elle en a généré une sorte d'énergie perpétuelle.
En effet, l'une des valeurs fondamentale de la gauche est la justice sociale :

La justice sociale est une construction morale et politique qui vise à l'égalité des droits et conçoit la nécessité d'une solidarité collective entre les personnes d'une société donnée
.


Revenons maintenant sur les principales réformes de notre Président :

  • Loi travail 2 : après une très controversée première loi travail adoptée via le 49.3, une seconde réforme est voulue. Dans les principales mesures, la primauté des accords d'entreprises sur les accords de branches eux-mêmes primant sur le code du travail, le plafonnement des indemnités prud'homales et le compte personnel d'activité. L'idée derrière, c'est de faciliter la vie aux entreprises en cas de conjoncture économique moins favorable : une plus grande souplesse et plus d'agilité.

  • Réforme de l'assurance chômage : cette réforme a pour but de faire des économies et faire baisser les statistiques des chômeurs : durcissement des conditions d'accès, indemnisations plus courtes. Un résumé ici. Pourquoi faire des économies ? Parce que la rentrée d'argent est moindre : en effet,
    la cotisation salariale d'assurance chômage a été supprimée totalement depuis le 1er octobre 2018.
    (source). Moins d'argent qui entre donc moins d'argent qui sort. Et des chiffres en baisse.

  • Réforme des retraites : d'après le gouvernement, le but est de "simplifier" les caisses de retraites. Personnellement, je considère une caisse de retraite comme une sorte d'accord de branche, donc leur multiplicité ne me dérange pas, mais soit, admettons que ça pose problème. La solution envisagée par le gouvernement est basée sur un système à points. Et là, plusieurs questions se posent :

    Conclusion : avec la réforme, le montant de la retraite sera au mieux identique. Mais pour une grande partie de la population, le recours à une retraite complémentaire va devenir obligatoire.


Que ressort-il de tout ceci ?

  1. Un cercle vicieux :
    • Les fonds de pension vont voir leur influence s'accroitre sur l'économie : avec plus de moyens financiers (via plus de souscripteurs qui seront obligés de passer par ce système pour obtenir une retraite décente) leur impact sera plus important. Et leur impact, quel est-il ? Outre d'être risqué, le but est un rendement du capital investi très supérieur au rendement économique du capital productif. En clair, investir un peu pour récupérer beaucoup, beaucoup plus (trop) que ce que l'entreprise ne devrait se permettre. Car l'argent rendu aux actionnaires ne part pas dans l'innovation et l'investissement dans l'entreprise (achat de nouvelles machines, etc.) entrainant une baisse de compétitivité.

    • Afin de pouvoir rester compétitives, les entreprises vont donc devoir jouer sur la "variable d'ajustement" de ses salariés. Ca tombe bien, l'augmentation de la flexibilité des entreprises est au coeur de la réforme de l'assurance chômage. En clair, les entreprises vont devoir licencier pour s'adapter.

    • Pour les nouveaux chômeurs, pas de chance. La réforme de l'assurance chômage les protège (très) peu. Et double effet Kiss-Cool©, la réforme des retraites va leur demander de travailler plus longtemps. D'où la nécessité d'avoir une retraite complémentaire pour pallier le faible montant de la retraite initiale. Et donc augmenter la puissance des retraites complémentaires.

  2. Une forte hausse de la pauvreté est donc à prévoir.


  3. La fin de la justice sociale et in fine, de la cohésion nationale :


Merci pour tout.


P.S.: je suis très fier de ne pas avoir effectué de point Godwin malgré tous les efforts du préfet de Paris : son port de la casquette, ses propos ou encore ses actes étaient particulièrement tentants...


Envie de réagir ?

07/01/20

20:56 (R)évolution de salon
Rarement console de jeu aura aussi bien porté son nom : Switch. Grace à/à cause de ce magnifique cadeau, me voilà obligé de changer de télévision.

Adieu téléviseur cathodique 16/9ème coins carrés écran plat 100Hz modèle d'exposition de 2006 ne m'ayant jamais fait faux bond.
Bienvenue télévision OLED achetée pendant les French days. Sauf que... lors de sa fixation murale par des professionnels, ceux-ci sont repartis en laissant 3 trous dans le mur (pas assez épais). Oups. Ce qui ne nous a pas plu. Le service client ayant arrangé les choses, nous voici avec un mur repeint par un professionnel. Donc autant lui demander de compléter et faire les 3 autres (et l'entrée). Tant qu'à faire, pendant nos vacances.

Et puisque les murs sont repeints, autant bien les voir. Et donc retirer les étagères qui ornaient l'ancien salon (bon en vrai ceci avait été effectué au préalable puisqu'il fallait libérer de la place pour la future activité de ma compagne).

Il ne restait plus qu'à changer de canapé, parce que le BZ était un peu dur et serait bien mieux dans une piaule d'étudiant. Et puis un convertible contemporain ©, c'est bien.

Une fois tout ces éléments en place, un coup d'oeil au plafond, un changement de luminaire et le salon n'avait plus rien à voir avec l'ancien.

Jugez-en par vous-même : ci-dessus, l'original, la version transposée presque directement de mon ancien appartement :

Salon version 2018 Salon version 2018 Salon version 2018 Salon version 2018

Et là, la version finale :


Salon version 2019 Salon version 2019 Salon version 2019 Salon version 2019

Envie de réagir ?

08/09/19

20:15 Alors, cet été, mer ou montagne ?
Ceux qui me connaissent le savent, j'aime bien peser le pour et le contre avant de prendre une décision. Et à la question posée, sur deux semaines de congés, pourquoi s'embêter à devoir choisir ?
C'est ainsi que nous sommes partis une semaine à la montagne (dans la vallée d'Ossau) et une semaine à la mer (à Saint Gilles croix de vie ou SGXV pour les intimes).

Montagne :
17/08 : départ pour Bayonne. Et un repas du soir assez WTF. Jugez-en plutôt :

- Venez dormir à la maison à Bayonne, ça sera sur votre chemin pour les Pyrénées !
- Oh ben d'accord
- Il y aura aussi mon beau-frère et les enfants
- Heu... on va pas déranger ?
- Mais non et puis ça sera l'anniversaire de sa copine !
- ... vous êtes sûrs de votre coup là ?!
- Si, si, on insiste, venez !

Du coup... On est parti pour ce repas d'anniversaire. Et en chemin, on a appris les trucs suivants : en plus du beau-frère, sa compagne et les deux enfants, il y avait aussi... les beaux-parents. Et la cerise noire sur le fromage de brebis : le beau-frère est l'ex de la soeur du couple de Bayonne. Donc la personne dont c'était l'anniversaire est la nouvelle copine du mec. Qui fêtait donc son anniversaire avec les ex-beaux-parents de son mec. Mindblow.

18/08 : toujours à Bayonne (le repas s'est très bien passé), plage le matin, pluie l'après-midi. On a senti comme une certaine hostilité (tags notamment) à une petite sauterie qui aurait lieu peu de temps après... G7 je crois que ça se nommait...
19/08 : lac Marion le matin, puis départ pour la vallée d'Ossau et plus précisément Béost, charmant village donc l'église proche du logement sonne l'angélus. Surprenant (mais pas si dérangeant que ça).
20/08 : profitons du temps matinal peu avenant pour... découvrir une piscine identique à celle de mon enfance. A 900kms. Incroyable. Du coup, beaucoup de souvenirs venant d'un lieu inconnu, sensation étonnante. Après-midi sur un endroit sympa où les vaches (et les chevaux !) ont des cloches au cou : le plateau du Bénou.
21/08 : lac de Bious-Artigues le matin avec pique-nique sur place. Retour l'après-midi au plateau du Bénou. Et la surprise qui fâche en rentrant dans la voiture : la vitre conducteur totalement baissée. Le moteur a lâché. Du coup, garagiste à trouver en urgence. Fort heureusement, la mission fut accomplie et nous sommes repartis avec un véhicule de courtoisie.
22/08 : autre lac cette fois, le lac de Castet avec là encore pique-nique. Par contre on ne change pas pour l'après-midi : le plateau du Bénou.
23/08 : il est temps de préparer le retour et d'effectuer les courses qui vont bien : miel, fromages, Jurançon... puis repas sur le plateau du Bénou avant de rentrer à Bordeaux.
24/08 : journée logistique : lessive, courses


Mer :
25/08 : départ pour SGXV le matin, arrivée à 15h. Prise de possession du logement, repas au banc des sardines.
26/08 : découverte de la ville le matin, plage l'après-midi, manège et groupe de musique le soir.
27/08 : achat de lunettes de soleil pour Fusionnette puis plage.
28/08 : plage (pour changer) puis restaurant le soir. Les pizzas ont plu à tout le monde.
29/08 : plage (évidemment) puis repas avec mon cousin éloigné local (si, si, cette phrase a du sens). Sardines grillées au barbecue évidemment au menu, ainsi que le préfou, petite tuerie locale pour qui aime les escargots. Donc moi.
30/08 : retour au bercail, un vendredi afin d'éviter les bouchons.


Voilà. Et vous, vos vacances, plutôt mer ou montagne ?


Envie de réagir ?

14/07/19

12:05 Oh what a day !
Aujourd'hui, Fusionnette a expérimenté 2 choses formidables qui lui ont beaucoup plu :

  • le jeu de société (Mon premier verger)
  • les feux d'artifice (sans aucune peur, au risque de "choquer" les spectateurs parents aux alentours)

Envie de réagir ?

15/06/19

07:58 Arrêtez tout !
J'ai enfin retrouvé des Solero au supermarché.

Envie de réagir ?

27/05/19

20:54 Hors du temps
Ce post fait référence au week-end du 29 avril. Admettons que je l'ai posté début mai.

Des amis. Des amis partout. Des amis partout dans une maison qui n'est pas la mienne. Pas la place.
Alors on loue, avec les amis de loin, un lieu hors de notre ordinaire. Un lieu qui permet de se retrouver hors du temps.
Entre amis. Qui étaient là pour mes 20 ans. Ou mes 30 ans. En tout cas pour mes 40 ans. Et j'espère pour mes 50 ans.
Avec une organisation aux petits oignons. Comme le cadeau. Qui va obliger à un changement de télévision. Mais on s'en fout un peu. Parce que là, maintenant, l'important, c'est d'être tous là, le temps d'un week-end. Un week-end hors du temps.

Envie de réagir ?

01/05/19

11:37 "Dis, papa, tu nous racontes le Maroc ?"
Cette phrase, je l'ai souvent prononcé, mi-curieux, mi-amusé. Mon papa a vécu deux ans au Maroc. Ma compagne y a vécu un peu plus longtemps. Et cette phrase, Fusionnette pourra dorénavant me la poser.
Car oui, nous sommes partis, fin mars (comment ça le blog n'est pas mis à jour ? Essayez avec une vie aussi trépidante que la mienne tiens !) pendant une semaine au Maroc, à trois.

Mardi 19 mars :
Tout commençait mal. Des manifestations, un bus dévié sans avertir les passagers, le temps qui passe et... on va quand même pas rater l'avion ?!
Un taxi plus tard, on arrive à l'aéroport pour constater que notre avion serait en retard. On était pile dans les temps, nous voilà en avance.
Une fois le trajet en avion effectué (sans aucun problème), arrivée sous la chaleur marocaine. Dix bons degrés de plus, c'est agréable.
Notre séjour commence à Marrakech et une fois posées les affaires dans notre hébergement à l'intérieur de la médina, c'est le moment de découvrir les célèbres souks. Effectivement, on s'y perd facilement. Par contre, les rues sont étroites et remplies de mobylettes. Les 103 ont laissé leurs places aux Yamaha. Les 205 aux Logan. Mis à part ces détails routiers, tout est assez conforme à mes attentes (il y a même des carrioles tirées par des ânes, comme je le découvrirai plus tard).

Maroc 2019 Maroc 2019


Mercredi 20 mars :
On commence la journée par le lieu le plus célèbre de Marrakech : la place Jemaa el-Fna. Hormis un vendeur ambulant un peu collant, peu de choses à voir. En cause, l'heure bien trop matinale. Ensuite, promenade dans les souks. Puis la visite des tombeaux saadiens. Ce qui semblait une bonne idée fut une énorme déception : outre le prix qui est passé de 10 à 70 dirhams (yep, 700% d'augmentation), la visite se fait en 15 minutes. Certes, comme les photos le prouvent, c'est joli. Mais bon...
Du coup, on termine la journée avec une vraie bonne idée : le Cyber Parc Arsat Moulay Abdeslam. Un parc gratuit, arboré et très agréable.

Maroc 2019 Maroc 2019 Maroc 2019


Jeudi 21 mars :
Pour changer, promenade dans les souks mais également dans les quartiers de la médina qui ne sont pas réservés aux commerces... mais aux commerçants. Autrement dit, aux Marrakchis.
Car ma compagne connaissait une famille, qu'elle n'avait pas vue depuis 10 ans. Et hors de question de passer si près d'eux sans essayer de les voir.
Il y a peu de chose qui ressemble autant à une rue de Marrakech qu'une rue de Marrakech. Ce fut donc assez difficile de retrouver la maison. Petit moment de flottement en arrivant. Est-ce qu'on sonne ? Est-ce qu'on part ?
Finalement une fillette nous encouragera à nous annoncer... et nous fumes accueillis comme des rois. On se promet de se revoir avant notre retour. Ce qui ne sera pas forcément simple car nous partons dès le lendemain.


Vendredi 22 mars :
Après une matinée tranquille, départ en début d'après-midi pour Essaouira et l'occasion de découvrir que les pistes cyclables sont en fait des pistes "ânes et deux roues motorisées". Ce port de pêche aux maisons blanches est assez venteux. Le bon plan local, c'est d'acheter aux pêcheurs directement les poissons puis d'aller demander au marché de poissons de se les faire préparer dans une gargote. Un délice.

Maroc 2019 Maroc 2019 Maroc 2019


Samedi 23 mars :
Essaouira possède de très jolis remparts, de nombreux pêcheurs et pratiquement autant de mouettes... et de chats. L'ambiance y est bien plus décontractée qu'à Marrakech, moins frénétique. C'est donc par la visite des remparts que la journée commence. Puis un passage à la plage pour constater qu'outre le vent, l'eau est froide. Enfin, retour au port pour acheter du poisson à faire griller.

Maroc 2019 Maroc 2019 Maroc 2019 Maroc 2019 Maroc 2019


Dimanche 24 mars :
Quand les choses sont agréables, pourquoi ne pas les reproduire ? Donc retour aux remparts. Puis début des achats aux souks, dont un tapis. Parce qu'il est écrit quelque part qu'on ne peut pas aller au Maroc sans revenir avec un tapis ou des babouches.

Maroc 2019 Maroc 2019 Maroc 2019 Maroc 2019 Maroc 2019 Maroc 2019


Lundi 25 mars :
Les bonnes choses ont une fin. Retour à Marrakech dans un logement suffisamment bruyant pour donner envie de rentrer à la maison. Retour auprès de la famille avec un couscous fort généreux. Entre ce couscous et les différents tajines qui nous ont été préparés, ce séjour fut aussi un excellent sur le plan gastronomique (et calorique). Enfin, visite de la place Jemaa el-Fna de nuit : elle est bien plus animée qu'en matinée !


Mardi 26 mars :
Que dire ? Pas grand chose. Retour à Bordeaux. Perte de mes lunettes solaires à ma vue. Grosse grosse fatigue. Et beaucoup de café au boulot le lendemain.

Maroc 2019


Envie de réagir ?

16/04/19

18:37 "Alors le quadra, ça va ?"
Voilà.
Nouvelle décennie. Nouvelle bougie pour marquer la dizaine sur le gâteau.
Ce n'est qu'un jour de plus, mais c'est un jour spécial. Heureusement, entouré de tous mes proches, c'est plutôt ça qu'au final je retiendrai.
Ca et la bougie que Fusionnette n'a pas fini d'essayer de souffler avec moi.

Envie de réagir ?

For your ears only

Never heard before :
radio.new.talents

Camshot

North American shot

View my North American Diary

Japan shot

View my Japan Diary

Infos

Nick : Doc.Fusion
Born : 16/04/1979
Sex : Male
City : Reims
 Montbéliard
  Bordeaux

Contacts

ICQ : 39296817
MSN : stq19rbl@hotmail.com
Y! : docfusion_stq19rbl
Twitter : DocFusion

Previously on Twitter

Last comment

Doc.Fusion a dit à propos de Je t'ai toujours aimé... (HTC)  :
Ah, oui, c'est exact, j'avais oublié le Fairphone.
C'est vrai que je privilégie les haut de gamme pour les garder plusieurs années de suite.
08/07/2020 @ 10:19

Links

Airway
Agapi
Algesiras
An.archi
Banancosmic
Binnie
Bleu
Brice
Cafeine
Camellina
Cococerise
GrandK
Illona
Il est pas bon mon jambon
Izo
Kitof
LittleSa
Mathilde
Michel23
Morgan
NdJ
Perdita Durango
Pop is dead
Siro
Xas
...more...

Old Games

BLIND TEST #4
Solutions ici. Bravo à Grosquick.

BLIND TEST #3
Jeu Ete 2004 #5
Jeu Ete 2004 #4
Jeu Ete 2004 #3
Jeu Ete 2004 #2
Jeu Ete 2004 #1
Solutions des Jeux Ete et du Blind Test 3 ici.

BLIND TEST #2
Fanart gagné par spindizzy.

BLIND TEST #1
Solutions ici.

R.I.P.

404 BNF
Agapi (old one)
Aquoibon
Bidibi Jones
Bienbienbien
Bishop
Blog-trotteuse
Blondinette
Chryde
Clim
Cora
Fleafou
Fruitine
Gaëlle
GGM
Gnaat
Gnaat et Steelaa
Illona (oldest one)
Illona (old one)
Izo (old one)
Katty
Larry Croft
LittleSa (oldest one)
LittleSa (old one)
Marvin Le Rouge
Mog
Nacara
Nazkrull
Sabi
Siro (old one)
Tatou (old one)
Zag
Zariou
Zephyree

Your quotes

Last comments

Readers

Top flooders

Oldies

Juillet 2020
Juin 2020
Mai 2020
Avril 2020
Mars 2020
Fevrier 2020
Janvier 2020
Septembre 2019
Juillet 2019
Juin 2019
Mai 2019
Avril 2019
Mars 2019
Decembre 2018
Novembre 2018
Octobre 2018
Septembre 2018
Aout 2018
Juillet 2018
Juin 2018
Avril 2018
Mars 2018
Novembre 2017
Octobre 2017
Septembre 2017
Aout 2017
Juillet 2017
Juin 2017
Avril 2017
Mars 2017
Fevrier 2017
Janvier 2017
Decembre 2016
Novembre 2016
Aout 2016
Fevrier 2016
Janvier 2016
Novembre 2015
Octobre 2015
Septembre 2015
Aout 2015
Juillet 2015
Mai 2015
Avril 2015
Mars 2015
Fevrier 2015
Janvier 2015
Decembre 2014
Novembre 2014
Octobre 2014
Septembre 2014
Aout 2014
Juillet 2014
Juin 2014
Mai 2014
Avril 2014
Mars 2014
Fevrier 2014
Janvier 2014
Novembre 2013
Octobre 2013
Septembre 2013
Aout 2013
Juillet 2013
Juin 2013
Mai 2013
Avril 2013
Fevrier 2013
Janvier 2013
Decembre 2012
Octobre 2012
Septembre 2012
Aout 2012
Juillet 2012
Juin 2012
Mai 2012
Avril 2012
Mars 2012
Fevrier 2012
Janvier 2012
Decembre 2011
Novembre 2011
Octobre 2011
Septembre 2011
Aout 2011
Juillet 2011
Juin 2011
Mai 2011
Avril 2011
Mars 2011
Fevrier 2011
Janvier 2011
Decembre 2010
Novembre 2010
Octobre 2010
Septembre 2010
Aout 2010
Juillet 2010
Juin 2010
Mai 2010
Avril 2010
Mars 2010
Fevrier 2010
Janvier 2010
Decembre 2009
Novembre 2009
Octobre 2009
Septembre 2009
Aout 2009
Juillet 2009
Juin 2009
Mai 2009
Avril 2009
Mars 2009
Fevrier 2009
Janvier 2009
Decembre 2008
Novembre 2008
Octobre 2008
Septembre 2008
Aout 2008
Juillet 2008
Juin 2008
Mai 2008
Avril 2008
Mars 2008
Fevrier 2008
Janvier 2008
Decembre 2007
Novembre 2007
Octobre 2007
Septembre 2007
Aout 2007
Juillet 2007
Juin 2007
Mai 2007
Avril 2007
Mars 2007
Fevrier 2007
Janvier 2007
Decembre 2006
Novembre 2006
Octobre 2006
Septembre 2006
Aout 2006
Juillet 2006
Juin 2006
Mai 2006
Avril 2006
Mars 2006
Fevrier 2006
Janvier 2006
Decembre 2005
Novembre 2005
Octobre 2005
Septembre 2005
Aout 2005
Juillet 2005
Juin 2005
Mai 2005
Avril 2005
Mars 2005
Fevrier 2005
Janvier 2005
Decembre 2004
Novembre 2004
Octobre 2004
Septembre 2004
Aout 2004
Juillet 2004
Juin 2004
Mai 2004
Avril 2004
Mars 2004
Fevrier 2004
Janvier 2004
Decembre 2003
Novembre 2003
Octobre 2003
Septembre 2003
Aout 2003
Juillet 2003
Juin 2003
Mai 2003

Syndication

Atom
RSS
RSS2

Link Me

What's up Doc ?
[powered by b2]